Arbitre

Il existe 4 niveaux de formation :

LFA_trame_site-19.png

Inscriptions

Contactez Jean-Pierre Follet, membre de la commission d’arbitrage : follet.jp@scarlet.be.

2. Arbitre ajoint

Vous effectuez un stage sous la conduite d’un arbitre national ou international.


Vous arbitrez un nombre suffisant de régates en Fédération Wallonie –Bruxelles et en Flandre.


Après un avis positif de la commission fédérale des juges arbitres, vous passez votre examen d’arbitre. Les épreuves sont écrites, orales et pratiques.

artbitre 2.jpg

3. Arbitre national

Vous arbitrez sans problème aussi bien en Fédération Wallonie -Bruxelles qu’en Flandre mais suivrez quand même les séances d’information et de mise à niveau.


Si le cœur vous en dit, vous pouvez devenir arbitre international après une période de trois ans.

 

Vous pouvez déjà, en qualité de candidat arbitre FISA, vous rendre à l’étranger dans le cadre de programmes d’échange entre fédérations afin d’acquérir de l’expérience et vous préparer à l’examen d’arbitre international.


Si vous souhaitez devenir international, commencez dès à présent à réviser votre anglais car c’est la langue véhiculaire à ce niveau. On ne demande pas un niveau élevé mais il faut que vous puissiez comprendre les instructions et que vous puissiez vous faire comprendre.


Vous passez un examen (plus que probablement à l’étranger), en français ou en anglais, écrit et oral, avec une épreuve pratique.

4. Arbitre international

Votre licence d’arbitre international est valable quatre ans. Vous pouvez arbitrer les coupes du monde, les championnats d’Europe, les Championnats du monde (juniors et puis seniors) et, pourquoi pas, les jeux olympiques, mais n’espérez pas aller directement aux jeux. On suit une progression dans le niveau de compétition. Il faut un certain nombre d’années pour aller aux championnats du monde seniors.


Comme il n’est pas possible d’avoir tous les ans une désignation pour aller aux régates FISA (coupe du monde, championnats, etc.), il existe un programme d’échange entre différentes fédérations européennes et celle des Etats–Unis qui permet selon vos disponibilités, d’aller arbitrer une ou plusieurs régates par an à l’étranger. C’est intéressant, car cela permet d’acquérir de l’expérience mais aussi de créer des liens d’amitié et de connaître un certain nombre de collègues étrangers, avec pour conséquence qu’il y a de fortes probabilités qu’on connaisse déjà une partie du jury lorsqu’on arbitre une régate FISA, ce qui facilite la cohésion du jury et l’efficacité.


Pour garder sa licence, il faut suivre durant la période de validité de la licence un séminaire organisé par la FISA. Lorsqu’on a suivi un séminaire, la licence est reconduite pour une période de quatre ans.


Il y au moins un séminaire par an par continent.

1. Candidat arbitre

Vous recevrez une brève initiation en régate et passerez un test écrit afin de vérifier si vous possédez les connaissances de base du code des courses.

 

A ce stade, on ne demande pas une connaissance approfondie du code des courses.


Pour vous aider, la Ligue Francophone d’Aviron organise des séances d’introduction à l’arbitrage avec une explication du code des courses et des principales règles.


Si vous réussissez le test, vous devenez arbitre–adjoint.

arbitre 1.JPG

Nos partenaires